fbpx
75 érablières, dont la taille varie entre 500 et 80 000 entailles ont participé au Concours de la Grande Sève. Photo : Commanderie de l’Érable

75 érablières, dont la taille varie entre 500 et 80 000 entailles ont participé au Concours de la Grande Sève. Photo : Commanderie de l’Érable

Voici les 4 meilleurs sirops d’érable de l’année

Quatre érablières ont obtenu la distinction ultime soit le prix Grand or, décerné aux sirops d’exception de l’année, lors du Concours de la Grande Sève qui a eu lieu le 17 juin à Mirabel, dans les Laurentides.

Les lauréats sont : Érablière Brunelle, Érablière La Station, Ferme Entre Deux Pays et Érablière Pagé-Savard et Filles. Bianka Pagé, copropriétaire de celle-ci, ne cache pas sa fierté. « Nous sommes à notre deuxième année en production, et c’est la première fois qu’on participait au concours. Je savais que notre sirop était très bon, car j’en avais goûté plusieurs dans mes cours. Et quand nous avons eu le résultat, ça confirmait ce qu’on pensait », dit-elle, sans prétention. Mme Pagé s’était renseignée sur les techniques permettant d’obtenir plus de saveur, comme le fait de prolonger le temps de bouillage et de miser sur un évaporateur au bois qui apporte une certaine variabilité dans l’intensité de chaleur. Son érablière de 4 000 entailles est située à Saint-Alexis-des-Monts, en Mauricie.

Le sirop d’érable de Bianka Pagé s’est mérité la distinction Grand or lors du dernier Concours de la Grande Sève. Photo : Gracieuseté

Le sirop d’érable de Bianka Pagé s’est mérité la distinction Grand or lors du dernier Concours de la Grande Sève. Photo : Gracieuseté

Beaucoup de gagnants

Ce concours organisé par la Commanderie de l’Érable en est à sa 11e édition et a misé sur un jury composé de 50 professionnels et fins connaisseurs.

Au total, plus de 75 érablières ont envoyé leur sirop d’érable en espérant obtenir le statut de sirop d’exception. Et si quatre entreprises ont remporté le prix Grand or, il faut préciser qu’aucune érablière n’avait réussi à accumuler assez de points pour remporter ce prix lors du dernier concours en 2019. Le jury était aussi différent en 2019, principalement composé de producteurs acéricoles. 

Cette année, pratiquement tous les sirops soumis ont reçu une médaille, soit un total de 107 médailles sur les 130 sirops en dégustation. Cette générosité du concours surprend, surtout en cette année où l’eau d’érable était particulièrement peu sucrée.

Malgré ce très grand nombre de gagnants, le spécialiste en dégustation de sirop d’érable Stéphane Guay fait valoir que des érablières se sont particulièrement démarquées du lot.

« L’Érablière au Pied des Monts Valin a reçu trois médailles d’or et Ferme Létourneau et Dion deux médailles d’or pour des sirops différents. C’est quelque chose : ils n’ont pas juste eu une bonne journée de sirop. Ils font quelque chose de particulier. Et les gagnants Grand or, ça veut dire de quoi; ce sont ceux qui ont eu beaucoup de points ou que tous les juges d’une même table ont désigné leur sirop or. Ça aussi, ça annonce quelque chose », argue-t-il.