fbpx

Sauvons les citrouilles!

L’Halloween approche et certains s’inquiètent de l’incroyable gaspillage de citrouilles qui se reproduira encore cette année quand la fête sera terminée.

Un groupe de citoyens de Montréal s’est organisé sous le nom de Mouvement Éco-responsable pour la Réhabilitation des Citrouilles Injustement sacrifiées (MERCIS). Le symbole de ces militants hors norme : le carré orange. Même la chef de Québec solidaire, Françoise David, a déjà arboré ce signe distinctif inspiré du mouvement étudiant.

La chroniqueuse cuisine du magasine Châtelaine, Louise Gagnon, est à l’origine du MERCIS. Elle sera présente à la fête Complètement citrouille au marché Jean-Talon de Montréal le 20 octobre. Cet évènement, qui se déroulera de 9 h à 15 h, mettra aussi en vedette un concours de « décor-action » de citrouilles, des recettes pour sensibiliser au gaspillage alimentaire et un combat des chefs qui devront vider la célèbre cucurbitacée et surmonter l’« épreuve des graines ».

La citrouille permet de cuisiner des tartes, du potage ou des graines grillées au four. On peut cependant aussi l’utiliser pour faire de la crème glacée, des chips, des frites, du chutney ou des muffins. Louise Gagnon a d’ailleurs publié un livre intitulé : Sous le charme des courges et des citrouilles qui fait le tour des possibilités. Notons par exemple la recette de citrouille à l’érable qui consiste à faire à évider une mini-citrouille, la remplir de sirop d’érable avec un peu de beurre et la cuire à 350 °C pendant une vingtaine de minutes.

L’idée du groupe MERCIS est de sensibiliser la population au gaspillage alimentaire. Dans les pays occidentaux, quelque 30 % de la nourriture est gaspillée et le chiffre augmente à 50 % pour les fruits et légumes. Alors, pourquoi ne pas commencer à renverser ces statistiques en transformant votre citrouille d’Halloween.