fbpx

Saputo, à un saut de l’Australie

Le géant montréalais Saputo se trouve à un saut (de kangourou) de poser définitivement ses pieds dans le lucratif marché du lait, du beurre et du fromage en Australie.

C’est du moins ce que l’on peut en conclure, à la lumière d’un document rendu public mardi par la Commission australienne de la concurrence et de la consommation (ACCC).

La Commission ne s’est pas prononcée sur l’offre de 537 M$ A (dollars australiens) proposée par Saputo pour s’emparer de l’important producteur laitier australien Warrnambool Cheese and Butter Factory (WCBF).

Par contre, l’organisme réglementaire a émis des commentaires négatifs sur les intentions d’un concurrent australien de Saputo de mettre le grappin sur Warrnambool.

Ce concurrent, Murray Goulburn, constitue aussi la plus grande société laitière en Australie.

Néfaste

Or, l’ACCC juge que cette acquisition non sollicitée « pourrait être néfaste en ce qui a trait à la concurrence pour l’achat de lait cru », peut-on lire dans le document de 76 pages, rapporte La Presse canadienne. Et la Commission semble douter que cette acquisition servirait la cause et les intérêts des consommateurs.

Ce faisant, l’organisme réglementaire fournit de nouveaux arguments qui sont favorables à l’acquisition, par Saputo, de l’entreprise convoitée et qui présente un fort potentiel pour le géant montréalais.

Il faudra voir, toutefois, comment se terminera le bras de fer qui se joue depuis quelques mois entre Saputo, Murray Goulburn et WCBF.

On sait déjà que le conseil d’administration du producteur laitier australien à vendre privilégie la proposition de Saputo, qui a même bonifié son offre à 9 $ A l’action pour s’assurer de pouvoir devancer son rival.

Dans l’attente d’un dénouement, le chef de la direction de Saputo, Lino Saputo, aime rappeler que son entreprise boursière peut compter sur un financement de 2,7 G$, ce qui lui confère une importante marge de manœuvre pour mettre la main sur des compagnies à l’étranger.

C’est d’ailleurs un fait connu que Saputo veut élargir ses horizons de croissance sur les marchés asiatique et d’Amérique latine, notamment. En achetant Warrnambool, Saputo croit être en mesure d’étendre ses ramifications sur ces nouveaux marchés.

Une histoire à suivre.