fbpx

L’eau d’érable en vente

On connaît bien la traditionnelle boîte de conserve de sirop d’érable. Celle-ci partagera dorénavant les tablettes des supermarchés avec une nouvelle petite sœur, l’eau d’érable.

Un procédé de conservation unique développé par les producteurs acéricoles du Québec vient de trouver son aboutissement après sept ans de recherches.

Ce printemps, près de 375 000 litres d’eau d’érable ont ainsi été prélevés et traités par la chaleur afin d’en assurer la conservation durant 18 mois à la température ambiante. Le procédé demeure d’ailleurs un secret industriel. Depuis cette semaine, l’eau d’érable est offerte dans les supermarchés Metro. IGA devrait suivre d’ici quelques jours. Le précieux liquide est présenté dans des contenants de carton d’un litre, le prix devant se situer entre 5 et 6 $.

« Y goûter, c’est vivre ou revivre l’expérience de boire l’eau d’érable fraîche, une eau vivifiante qui vient juste de couler de l’arbre », s’enthousiasme Geneviève C. Béland, directrice de la promotion et du développement des marchés de la Fédération des producteurs acéricoles du Québec.

Une fois récoltée, l’eau d’érable doit être rapidement traitée afin d’en assurer la conservation. Chargé de projet à la Fédération, Dan Plamadeala indique que l’eau d’érable a été transportée par camion-citerne de 36 000 litres jusqu’à l’usine de stabilisation dans la région de Québec. Elle a été récoltée en deux périodes, soit du 11 au 13 mars, et du 2 au 5 avril dernier.

« C’est vrai qu’il faut faire le plus vite possible, indique-t-il. L’eau d’érable est très fragile en raison du saccharose qu’elle contient. C’est plus fragile que le lait. »

L’eau d’érable est commercialisée par trois entreprises : Seva, Oviva et Maple3. La Régie des marchés agricoles et agroalimentaires du Québec a récemment homologué la convention de mise en marché expérimentale intervenue entre la Fédération et le Conseil de l’industrie de l’érable, le 6 mai dernier.

Pour en garantir la provenance et l’authenticité, la Fédération a implanté une marque de certification, NAPSI. L’eau d’érable, une eau végétale légèrement sucrée, serait idéale pour se rafraîchir l’été ou s’hydrater lors de la pratique d’activités physiques. Elle est également utilisée avec succès dans la cuisson de certains aliments.