fbpx

Le yogourt grec doit être fabriqué en Grèce

Chobani ne pourra plus utiliser le qualificatif « grec » pour commercialiser son yogourt au Royaume-Uni.

La numéro un du yogourt aux États-Unis ne pourra plus utiliser ce terme puisque son produit n’est pas fabriqué en Grèce.

C’est en tout cas ce qu’a décidé la Haute Cour de justice du Royaume-Uni, le 26 mars dernier, après un procès qui a duré sept jours.

Le juge Michael Briggs a conclu que le recours au terme « grec » induit en erreur un bon nombre de consommateurs britanniques, car ils pensent que ce yogourt est effectivement fabriqué en Grèce.

La requête contre Chobani a été présentée par FAGE, une compagnie qui produit du yogourt grec à Athènes depuis 87 ans et qui en exporte au Royaume-Uni depuis plus de 30 ans.

Pour Chobani, le terme « grec » fait d’abord référence à un processus de fabrication de yogourt et non à une appellation d’origine. Assujettie à une injonction permanente par le juge Briggs, l’entreprise américaine n’a pas l’intention de se retirer du marché du Royaume-Uni.

La compagnie Danone a aussi fait l’objet d’une injonction, mais temporaire, pour son utilisation du terme « grec » sur ses contenants de yogourt Danio.

Le géant français évalue l’impact de l’arrêt de la Haute Cour de justice dans l’affaire FAGE contre Chobani.