fbpx

Le vin de glace québécois serait préservé

Ottawa et Québec se sont aussi entendus sur un « accord de principe » relativement à une définition standard du vin de glace qui préserverait l’intégrité de la méthode québécoise.

La nouvelle définition parlera de raisins « gelés naturellement sur la vigne ». Selon l’interprétation de l’attaché de presse du ministre Gendron, Maxime Couture, la méthode des raisins conservés dans les filets installés sur les vignes pourra être utilisée au Québec dès que les raisins seront gelés. Les deux ministres de l’Agriculture, MM. Gendron et Ritz, se sont entendus sur cette définition le 8 novembre.

« Il semble que ce soit un pas dans la bonne direction, mais je reste très prudent », a commenté Charles-Henri de Coussergues, président de l’Association des vignerons du Québec. Ce dernier estime que le Conseil des appellations réservées et des termes valorisants pourra jouer un rôle important pour contrôler l’intégrité du vin de glace au Québec.