fbpx
David Vaudrin, propriétaire du réseau de kiosques de fruits et légumes Les Jardins fruités, vient de doter ses installations d’un système de réfrigération à l’énergie solaire. Photo : Pierre Saint-Yves/TCN

David Vaudrin, propriétaire du réseau de kiosques de fruits et légumes Les Jardins fruités, vient de doter ses installations d’un système de réfrigération à l’énergie solaire. Photo : Pierre Saint-Yves/TCN

Le soleil pour « refroidir » des kiosques de fruits et légumes

TROIS-RIVIÈRES — Le propriétaire du réseau de kiosques de fruits et légumes Les Jardins fruités, David Vaudrin, vient de doter ses 20 installations de la Mauricie d’un système de réfrigération « sans fil » alimenté à l’énergie solaire. Ainsi, en plus de contribuer à la croissance des végétaux, le soleil pourra aussi servir à les conserver plus longtemps.

« Notre défi, dit-il, était de préserver la qualité de nos fruits et légumes et de réduire les pertes et le gaspillage, principalement en période de grande chaleur. »

Le jeune détaillant a envisagé d’augmenter la fréquence d’approvisionnement des kiosques, une option qui a rapidement été rejetée en raison de ses impacts néfastes pour l’environnement. La solution la plus efficace était d’installer une chambre froide dans chacun des kiosques qui sont cependant dépourvus d’électricité.

« Nos kiosques sont installés chaque printemps à des endroits stratégiques et retirés chaque automne. Y acheminer l’électricité représentait une dépense récurrente de plusieurs milliers de dollars », explique David Vaudrin.

Il restait donc l’énergie solaire. Le propriétaire et son équipe ont alors œuvré sur un système de réfrigération alimenté par quatre batteries, elles-mêmes reliées à deux panneaux solaires installés sur le toit des kiosques. Le projet représente un investissement de plusieurs dizaines de milliers de dollars entièrement assumés par le chef d’entreprise.

Chaque kiosque dispose maintenant d’une chambre froide de presque 50 pieds cubes. Une fois la saison terminée, les kiosques seront déplacés près des serres de la Ferme horticole Gagnon à Trois-Rivières, dont David Vaudrin est l’un des partenaires. Le système d’énergie solaire servira alors à alimenter le complexe en électricité. Le prochain défi consistera à utiliser cette source d’énergie pour chauffer les serres.