fbpx

Le Congrès mondial des agronomes s’ouvre à Québec

Des agronomes des quatre coins de la planète se donnent rendez-vous aujourd’hui à Québec pour leur congrès mondial.

Pendant cinq jours, soit du 17 au 21 septembre, quelque 1000 participants à l’événement d’envergure internationale pourront assister à une trentaine de conférences de même qu’à des visites professionnelles, toutes articulées autour du thème « Nourrir le monde ». Le sujet se veut d’actualité alors que la planète devra nourrir neuf milliards de personnes dans un avenir rapproché.

Ce thème a permis d’attirer des « conférenciers de haut calibre, reconnus mondialement », explique le président du comité des conférences, Jean-Paul Laforest. Ce congrès s’adresse évidemment aux agronomes, mais aussi à tous les autres professionnels qui gravitent autour de l’agroalimentaire, qu’ils soient agriculteurs, technologues, vétérinaires, nutritionnistes, biologistes, ingénieurs, sociologues ou économistes. L’événement s’adresse également à Monsieur et Madame Tout-le-Monde. D’ailleurs, les inscriptions journalières sont permises.

Les trois jours de conférences ont été divisés en sept sous-thèmes distincts, toujours dans le souci de traiter le plus grand nombre de sujets possible. Le premier se veut plus technique alors que le deuxième est davantage consacré à l’aspect socio-économique. Finalement, la troisième journée se fait plus prospective, « pour voir où on s’en va », indique M. Laforest.

Chaque jour, les gens pourront également choisir entre quatre ateliers abordant chacun un sujet distinct. Ces ateliers ratissent large avec des thèmes aussi divers que la disponibilité des sols, les changements climatiques, les politiques agroalimentaires ainsi que le lien entre l’agriculture et la nutrition.