fbpx

L'AJMQ 2.0

L’Association des jardiniers maraîchers du Québec (AJMQ) a lancé sa nouvelle campagne publicitaire « Comme toi! Les québécois sont bien meilleurs! »

Au menu de cette campagne : des producteurs dévoués, des consommateurs passionnés et plusieurs personnalités publiques, le tout servi à la sauce « médias sociaux ».

L’objectif de cette nouvelle stratégie est de diversifier l’assiette des consommateurs en leur faisant découvrir des nouvelles variétés de fruits et légumes d’ici. Comment? Par Facebook, Twitter et le site Web mangezquebec.com. L’AJMQ est à l’ère 2.0 et son directeur général, André Plante, s’enthousiasme : « Notre défi n’est pas mince et nous savons qu’Internet est une façon efficace de passer des messages à des coûts abordables. »

À ses yeux, la campagne publicitaire doit d’abord instruire les consommateurs. « Il y a une quantité importante de fruits et légumes qu’ils n’ont jamais essayés parce qu’ils ne savent pas comment les apprêter ou ils ne les connaissent tout simplement pas », note-t-il. L’AJMQ utilise donc les réseaux sociaux pour distribuer recettes, nouveautés et capsules d’information.

La nutritionniste Kathleen Cloutier suit de près les tweets de la campagne. « De plus en plus de consommateurs sont présents sur les médias sociaux, fait-elle remarquer. Il s’agit d’une façon rapide et directe de les rejoindre dans leur quotidien et de leur transmettre de l’information, par exemple, sur l’arrivée d’un produit de saison sur le marché. »

Producteur exécutif de l’émission Par-dessus le marché et propriétaire d’Agro-vision Communications, Jacques Fortin préfère pour sa part les campagnes publicitaires traditionnelles. « Je suis conscient de l’importance des médias sociaux, mais ça ne me rejoint pas. Par contre, quand je vois la face de Chantal Fontaine sur une pancarte, je trouve que ça a de l’impact », badine-t-il.

André Plante assure que la campagne prévoit aussi un volet plus traditionnel, avec notamment de grands panneaux jalonnant les routes montréalaises et une commandite de l’émission Les chefs! à Radio-Canada. « Les médias sociaux demeurent cependant notre pierre angulaire », précise-t-il.

Sortir du lot

L’Œuf, Le Lait, Les fromages d’ici… Les publicités visant à « mettre le Québec dans notre assiette » abondent. Si, à ses débuts, la campagne de l’AJQM disposait de l’appui des grands supermarchés (Metro, IGA et compagnie), l’arrivée des autres joueurs l’a obligée à revoir ses stratégies publicitaires. Pour se démarquer, l’Association s’alloue un budget annuel de 500 000 $ et oriente davantage ses efforts vers les fruiteries et les marchés publics.

Les jardiniers maraîchers font aussi appel aux artistes et autres personnalités publiques québécoises. Lors du lancement de la campagne, il y avait notamment Yvon Deschamps, Judi Richards, Chantal Fontaine ainsi que la porte-parole et nutritionniste Isabelle Huot. « D’autres personnalités nous suivent sur Facebook et Twitter, se réjouit André Plante. On diffuse notre information et on espère qu’eux vont la reprendre. »

Jacques Fortin compare d’ailleurs les producteurs de fruits et légumes aux artistes d’ici. « Les deux contribuent à l’identité du Québec, souligne-t-il. Les artistes nourrissent les esprits et les producteurs, eux, nourrissent les corps. »