fbpx
Ce concept a été préféré lors des groupes de discussion portant sur l’aspect visuel du nouveau Guide alimentaire canadien. Crédit photo : Earnscliffe Strategy Group

Ce concept a été préféré lors des groupes de discussion portant sur l’aspect visuel du nouveau Guide alimentaire canadien. Crédit photo : Earnscliffe Strategy Group

Guide alimentaire : exit l’arc-en-ciel, bonjour la mosaïque!

La viande et les produits laitiers sont sur le point de perdre leur statut privilégié de groupe alimentaire. C’est ce que laisse présager la version préliminaire du nouveau Guide alimentaire canadien présenté à des groupes de discussion en juin dernier, au grand désespoir des Producteurs laitiers du Canada (PLC).

Cette version non achevée met l’accent sur la variété, d’où le recours à une mosaïque. Les produits laitiers n’ont pas été exclus, mais font désormais partie des aliments protéinés aux côtés de la viande, des lentilles, des œufs et du poisson. Les fruits et légumes, eux, sont mis en évidence avec 12 icônes comparativement à 8 pour chacun des deux autres groupes. Les aliments à grains entiers complètent le portrait. 

Après plus de deux ans de démarches, Santé Canada promet un lancement de la première partie de son nouveau Guide au début de 2019.

Vive réaction

Les PLC n’ont pas tardé à réagir à ce positionnement, d’abord révélé dans un article de La Presse. « Non seulement cette révision pourrait-elle compromettre la santé des générations futures en les amenant à penser faussement que les produits laitiers sont mauvais pour la santé, mais elle aura aussi un effet sur un secteur qui continue d’être affecté par les concessions octroyées dans les récents accords commerciaux », peut-on lire dans leur communiqué.

Pas une surprise

La moindre importance accordée aux produits laitiers est toutefois loin d’être une surprise. Elle se dégageait déjà des principes directeurs dévoilés par Santé Canada en juin 2017. 

Rappelons que l’industrie agroalimentaire a été tenue à l’écart de l’élaboration de cette nouvelle mouture du Guide alimentaire. Le Comité permanent de la santé devait entendre l’opinion de certains représentants en juin, mais les réunions ont été annulées en raison de votes à la Chambre des communes. Les PLC, les Producteurs d’œufs du Canada et les Producteurs de poulet du Canada ont donc été invités à envoyer des mémoires au Comité.