fbpx
Agropur fermera l’usine Damafro de Saint-Damase. Les conséquences pour les producteurs de lait de chèvre s’annoncent catastrophiques. Crédit photo : Archives/TCN

Agropur fermera l’usine Damafro de Saint-Damase. Les conséquences pour les producteurs de lait de chèvre s’annoncent catastrophiques. Crédit photo : Archives/TCN

La fermeture de Damafro sème la consternation

La coopérative laitière Agropur fermera son usine de Saint-Damase, son unique établissement dédié à la transformation de lait de chèvre dans la province. Les producteurs caprins craignent le pire.

Aux Producteurs de lait de chèvre du Québec (PLCQ), les représentants d’Agropur ont laissé voir qu’il n’y avait pas de plan B pour la filière caprine. « C’est un impact majeur », souligne le président de l’organisation, Christian Dubé. Il s’agit d’une nouvelle tuile qui s’abat sur le secteur puisque Saputo a annoncé qu’elle arrêterait de s’approvisionner dans la province à compter du 1er janvier prochain.

Agropur refuse toutefois de confirmer qu’elle cessera de transformer du lait de chèvre au Québec. « Les impacts pour les producteurs de lait de chèvre sont en évaluation », a plutôt répété à La Terre la vice-présidente aux communications de la coopérative, Véronique Boileau.

Agropur et Saputo constituent les deux plus gros acheteurs du secteur caprin.

Si ces « deux piliers de la production » disparaissent, les achats de lait de chèvre chuteraient de 10 millions de litres à moins de 4 millions. La production ferait ainsi face à une déstructuration complète. « C’est catastrophique », affirme Christian Dubé. Le dirigeant continue cependant de souhaiter que Saputo revienne sur sa décision. Les PLCQ tiendront d’ailleurs une assemblée extraordinaire le 28 septembre afin que leurs membres se prononcent sur un projet de règlement sur la qualité du lait de chèvre. L’organisation espère de cette façon répondre aux exigences de Saputo.

Prévisible?

Agropur a acquis l’usine de Saint-Damase en 2014 aux mains de l’entreprise Damafro, un acteur majeur de la fabrication de fromages de chèvre. Depuis ce temps, la coopérative n’a cessé de diminuer ses achats laitiers caprins. « On le voyait un peu venir », indique le président des PLCQ. La fermeture de l’établissement signe du même coup la fin de la présence de la marque Damafro sur le marché.

Dans un communiqué laconique, Agropur explique sa décision par « l’impossibilité de conclure une entente à long terme avec les employés, et afin de respecter ses engagements avec ses clients ». Elle décide donc de réorganiser les investissements importants qui devaient être effectués à Saint-Damase. Agropur redirigera les activités de fabrication de fromages à pâte molle à son usine de Saint-Hyacinthe tandis que la conversion fromagère (découpe) sera dirigée vers Beauceville. Rien n’est dit concernant la transformation laitière caprine. L’usine de Saint-Damase, qui emploie 110 personnes, cessera graduellement ses activités entre janvier et avril 2019.