fbpx
Ricardo Campos, de l’entreprise Champignon Ritchfield, a profité de l’un des kiosques de la relève, le 15 mai. Photo : Vivien Gaumand

Ricardo Campos, de l’entreprise Champignon Ritchfield, a profité de l’un des kiosques de la relève, le 15 mai. Photo : Vivien Gaumand

Des kiosques pour la relève au Marché Jean-Talon

Grâce à un projet pilote des Marchés publics de Montréal, la relève de l’agroalimentaire peut profiter cette année d’étals clés en main louables à la journée au Marché Jean-Talon pour faire connaître leurs produits.

« Au courant de la dernière année, nous avons été à l’écoute des besoins de la relève qui nous demandait une formule flexible pour venir commercialiser dans nos marchés publics. Aujourd’hui, nous sommes heureux de lancer le projet des Kiosques de la relève qui nous permettra de tester un nouveau format de mise en marché adapté à la réalité de bon nombre d’entreprises », souligne Nicolas Fabien-Ouellet, directeur général de la Corporation de gestion des marchés publics de Montréal.

Concrètement, le projet permet à la relève de louer des étals à la journée plutôt que sur trois jours et de minimiser les coûts d’investissement pour l’acquisition d’infrastructures de mise en marché.

Pour cette première année de rodage, ce sont d’abord trois kiosques qui ont été déployés au Marché Jean-Talon. En date du 27 mai, deux premières entreprises avaient déjà pu y commercialiser leurs produits. Plusieurs autres fermes maraîchères et entreprises de transformation alimentaire ont par ailleurs réservé leurs plages horaires pour cette saison. Soulignons que le projet pourrait être déployé dans les autres marchés publics de Montréal au cours des prochaines années, selon la réponse des producteurs et du public en 2021.