fbpx

Des emballages… emballants

4ca0f1ea87e0469ed803b26cf184ca0b6202ebb84df38f64fd03f03361ecc769177dceb039f9c1a7cc9017a4bb77e3b11c19141bb161742b842d107f6ac1a61cb2d21e3e4ba55ef21002283a5e04a6a4d0822960922b6869585e5de9ddb167d9

Le 30 octobre dernier, l’industrie de l’emballage alimentaire a remis ses Prix Gaïa, qui visent à souligner l’excellence des nouveaux emballages présentés sur les tablettes des supermarchés du Québec depuis octobre 2011.

Ce concours, organisé par l’industrie depuis 2008, repose sur la sélection, par un jury du milieu, des emballages qui, selon lui, se démarquent par leur originalité ou leur côté pratique. Les Prix Gaïa sont une réalisation de la maison d’édition Edikom.

Le dévoilement des emballages gagnants s’est déroulé à l’Espace réunion, à Montréal, devant 200 convives. Dans la salle se trouvaient des représentants des entreprises de transformation, des producteurs, des représentants d’agences de marketing, des créateurs graphiques et même des imprimeurs.

Les gagnants se sont démarqués par l’esthétisme, la fonctionnalité du design, la compréhension du produit et son impact environnemental ainsi que la qualité de sa production. Selon les organisateurs, cet événement se veut une reconnaissance de la mise en marché et du conditionnement des produits alimentaires d’ici. Plus de 75 emballages ont été soumis et si, cette année, le concours a été élargi à l’ensemble du Canada, la forte majorité des propositions provenaient du Québec.

Voici une sélection parmi les 18 emballages primés. Au nombre des gagnants non présentés ici, mentionnons l’emballage de canneberge séchées Atoka, celui de l’eau d’érable Oviva, dont nous avons déjà parlé dans nos pages lors de son lancement, l’emballage de découpes de Canards du Lac Brome, la laitue de Vôg, aussi déjà présentée dans la Terre, ainsi que les emballages des yogourts Danino et ceux de la collection Méditerranée de Liberté.