fbpx

Des chips avec du panache

Le fabricant de croustilles Lay’s Canada, une filiale de la multinationale PepsiCo, devrait lancer d’ici quelques jours de nouvelles chips à saveur d’orignal à l’érable.

Ce choix en apparence « original » indispose les producteurs acéricoles, qui explorent les recours juridiques à leur disposition. En effet, les futures croustilles ne contiennent pas une seule goutte de sirop d’érable.

« C’est un leurre », déplore le directeur général de la Fédération des producteurs acéricoles du Québec, Simon Trépanier. Celui-ci dénonce l’entreprise, qui semble vouloir profiter de la réputation du sirop d’érable pour mousser ses ventes. Une bouteille de sirop d’érable a d’ailleurs été placée bien en évidence sur les emballages. La Fédération reconnaît néanmoins que la réglementation est « faible ».

Après l’étonnement, la nouvelle laisse donc l’industrie de l’érable perplexe. Plutôt que de trouver un nouveau marché, les producteurs acéricoles y voient une récupération déloyale de leur emblème de commerce. Aucune trace de sirop d’érable dans les croustilles. La saveur est simulée à l’aide de cristaux fabriqués en laboratoire. Attention à la bête qui sortira du sac!

« Des producteurs m’ont dit que ce n’était pas mangeable », commente pour sa part le président de l’Institut international du sirop d’érable, Yvon Poitras. Ce dernier a bien vu les emballages en magasin, mais admet avoir fait « l’erreur » de ne pas en avoir acheté. Cette semaine, le conseil d’administration de l’Institut tiendra une réunion afin de se prononcer sur les suites à donner à l’affaire.

« Je me demande ce que dirait le président de PepsiCo si on sortait un sirop au goût de Pepsi », ironise M. Poitras.

Pour concocter cette nouvelle saveur, Lay’s a fait appel aux consommateurs au moyen d’un concours dont le grand prix s’élevait à 50 000 $. Les amateurs de croustilles étaient invités à soumettre des suggestions puis à voter pour quatre finalistes, parmi lesquels on retrouvait les saveurs salade César crémeuse et sandwich grillé au fromage et au ketchup. Les consommateurs ont finalement voté en faveur de la proposition soumise par Tyler LeFrense, un résident de l’Isle-aux-Morts, à Terre-Neuve et Labrador. En plus des 50 000 $, Tyler touchera 1 % des futures ventes.

« Nous n’avons pas encore de date précise », a indiqué une porte-parole du Service à la clientèle de Lay’s au sujet de l’arrivée officielle des nouvelles croustilles en magasin. Initialement, celles-ci devaient être mises en vente à compter de la fin novembre.