fbpx
Photo : Shutterstock.com

Photo : Shutterstock.com

Des achats en ligne et une facture plus élevée en épicerie

Dans un récent bulletin de veille économique BioClips, le MAPAQ rapporte que les ventes en ligne des trois bannières principales de supermarchés ont triplé en 2020 comparativement à 2019.

Sans surprise, les consommateurs ont privilégié une plus grosse commande une fois par semaine plutôt que plusieurs petites. Le document dénote par ailleurs une hausse de 11 % des ventes de produits alimentaires dans l’ensemble des commerces de détail de la province. La part des ventes des 615 marques québécoises analysées par la firme NielsenIQ est passée de 14,5 % à 16,2 %. Le prix des aliments a également connu une croissance de 2,5 % au Québec, qui se situe dans la moyenne canadienne. La hausse est principalement due au prix des protéines animales, particulièrement celui du bœuf, avec un bond de 8,3 %, et celui du porc, avec une hausse de 7,8 %. La fermeture temporaire d’abattoirs et la vigueur de la demande expliqueraient cette hausse.