fbpx

Colbex : une coopérative prendra le relais

Les producteurs de bovins du Québec donnent une nouvelle chance à l’abattoir de bovins de réforme Levinoff-Colbex.

Ce nouveau départ se fera sous forme de coopérative. Réunis en assemblée générale spéciale, les délégués de la Fédération des producteurs de bovins du Québec (FPBQ) devaient se prononcer sur la survie de l’abattoir, acquis en 2006 par leur organisation. Un signal fort attendu par Québec, sollicité pour appuyer financièrement le projet de relance de l’entreprise. En sérieuses difficultés financières, Levinoff-Colbex a enregistré un déficit d’opération de près de 10 M$ en 2011.

Le plan de relance 2012-2016 s’articule autour d’une nouvelle coopérative à qui la FPBQ, l’actuelle propriétaire, céderait 80 % des parts. Les producteurs intéressés pourront adhérer de façon volontaire à la coopérative en acquérant des parts privilégiées avec droit de vote au coût de 1000 $. Cette nouvelle coopérative devra amasser un minimum de 2 M$.

Le plan de relance commande également des investissements 26,5 M$ afin de développer la deuxième transformation de la viande et intégrer les activités d’abattage et de transformation dans un seul établissement, à Saint-Cyrille-de-Wendover. Après avoir posé une foule de questions, les délégués se sont finalement prononcés largement en faveur (102 contre 13) du projet.