fbpx
L’ancienne et la nouvelle image vont cohabiter durant quelques mois. Dans le nouveau logo jaune, le bleu sera parfois remplacé par le vert pour identifier les produits bio.

L’ancienne et la nouvelle image vont cohabiter durant quelques mois. Dans le nouveau logo jaune, le bleu sera parfois remplacé par le vert pour identifier les produits bio.

Aliments du Québec se paie une nouvelle image

Après avoir utilisé le même logo pendant 17 ans, Aliments du Québec fait peau neuve avec une nouvelle image qui se veut « plus efficace », composée de la lettre Q en jaune. Ce concept, dont l’objectif est d’aider les consommateurs à mieux repérer les produits identifiés, aura coûté 80 000 $ à l’organisation.

La nouvelle identité a officiellement été dévoilée le 1er octobre. « En épicerie, il y a énormément de visuels et il fallait trouver un logo plus simple, plus facilement repérable », explique la directrice adjointe d’Aliments du Québec, Isabelle Roy.

L’ancien logo était difficile à apposer sur les emballages en raison de sa forme ovale, souligne cette dernière. Aussi, plusieurs entreprises parmi les 1 200 adhérents avaient fait le choix de ne pas l’utiliser en raison des dégradés de couleurs dans la fleur de lys qui ne sortaient pas bien à l’impression.

Selon Aliments du Québec, les deux logos risquent de cohabiter pendant quelques mois, considérant les coûts pour modifier les emballages des quelque 22 000 produits visés. Déjà, une quinzaine d’entreprises utilisent le nouveau logo, dont la Laiterie Chagnon, Savoura, Chocolats Favoris ou encore Patates Dolbec. Et selon Isabelle Roy, la nouvelle image de marque a été bien accueillie par l’ensemble de l’industrie lors du lancement.

Le logo créé par la firme lg2 permet d’inscrire Aliments du Québec ou Aliments préparés au Québec à l’intérieur de la lettre Q. Pour justifier les coûts associés à la création du logo, Mme Roy souligne le « long » processus de création, qui a duré plus d’un an et demi.

La nouvelle image comprend également la refonte du site Web, où sont maintenant partagées des histoires de producteurs, de transformateurs, de restaurateurs et de divers intervenants du monde agroalimentaire.

Par ailleurs, une campagne promotionnelle télé, radio et réseaux sociaux sera lancée le 14 octobre, pour une durée de six semaines, afin de faire connaître cette nouveauté aux consommateurs.

Certification contestée

L’entreprise montréalaise de boissons pétillantes 1642 dénonce les critères de sélection pour obtenir la certification Aliments préparés au Québec, apprend-on dans La Presse. L’entreprise multinationale PepsiCo, qui a son siège social en Ontario, et certaines usines du Québec bénéficient de cette certification pour leurs boissons gazeuses et barres de céréales de marque Quaker. Sur le site Web de l’organisme, on indique que cette certification peut s’appliquer à tous les produits entièrement transformés et préparés au Québec.