fbpx

Agropur s’offre la division laitière de Sobeys dans l'Ouest

La coopérative Agropur vient d’augmenter son chiffre d’affaires de plus de 400 M$ d’un seul coup, grâce à l’achat des activités de transformation laitière de Sobeys.

Outre quatre usines de transformation, la transaction, annoncée hier, comporte l’obtention de la marque Lucerne ainsi que des ententes d’approvisionnement à long terme avec cette chaîne d’alimentation.

Agropur approvisionnera en lait, en crème glacée et en yogourt de marque Lucerne les magasins Sobeys, Safeway et IGA dans l’Ouest canadien.

Président d’Agropur, Serge Riendeau estime que cette acquisition, au coût de 356 M$, « vient confirmer notre position de leader de l’industrie laitière canadienne ».

Sobeys détenait ces installations de transformation laitière depuis son acquisition de Canada Safeway, en novembre 2013. Deux usines transforment du lait et de la crème glacée à Edmonton, en Alberta, une traite du lait à Winnipeg, au Manitoba, et la dernière se concentre sur le lait, à Burnaby, en Colombie-Britannique. Au total, elles disposent de plus de 160 millions de litres de lait par année. Ce volume s’ajoute aux 3,4 milliards de litres de lait déjà transformés par Agropur dans ses 32 usines réparties en Amérique du Nord. Son chiffre d’affaires totalise 3,8 G$.

Agropur consolide ainsi sa présence dans l’ouest du Canada, et partant, dans le pays tout entier. La plus grosse coopérative laitière au pays possédait déjà des actifs au Québec, en Ontario, en Alberta, en Colombie-Britannique et dans les provinces de l’Atlantique : Nouvelle-Écosse, Nouveau-Brunswick et Terre-Neuve-et-Labrador. Pour l’heure, seule la Saskatchewan échappe à son palmarès.

Détentrice d’un avoir des membres supérieur à 1 G$, Agropur est en bonne position pour effectuer des acquisitions. La coopérative Dairytown Products, du Nouveau-Brunswick, est d’ailleurs tombée dans son giron récemment.