fbpx

Agropur a versé 110 M$ en ristournes

Agropur a versé des ristournes de 110 M$ pour l’exercice financier terminé le 2 novembre 2013, en hausse de 8,8 % sur l’année précédente.

Un avantage indéniable pour ses 3 350 producteurs laitiers membres, qui voient ainsi leurs revenus bonifiés de 6,14 $ l’hectolitre.

Chef de file en transformation laitière au Canada, cette coopérative a aussi majoré ses revenus, qui atteignent 3,8 G$ (+ 7 %), un pic historique, ainsi que son bénéfice net qui totalise 54 M$, soit près de 15 M$ de plus que l’an dernier. La plus grande coopérative laitière au Canada a dévoilé ces résultats aujourd’hui, dans le cadre de sa 75e assemblée générale annuelle et extraordinaire, devant quelque 600 membres.

« Je suis très satisfait de ces résultats et de la santé financière solide de notre coopérative », a signalé le président, Serge Riendeau, dans son allocution d’ouverture. Ce producteur de lait de l’Estrie en a profité pour souligner sa déception envers les dirigeants de la coopérative Scotsburn, qui ont préféré vendre leur entreprise à Saputo plutôt qu’à une autre coopérative. « Il nous faut resserrer les liens entre les coopératives, a-t-il dit, car ces dernières ne transforment plus que 35 % du lait au Canada, alors que leur part était de 50 % auparavant. »

Après avoir réitéré son appui à la gestion de l’offre, M. Riendeau s’est dit « déçu » et « surpris » de l’entente de principe sur le commerce international entre le Canada et l’Union européenne. « Cette entente va exercer des pressions supplémentaires sur la gestion de l’offre, sur l’industrie laitière canadienne et sur notre entreprise, a-t-il expliqué. Les 17 700 tonnes de fromages européens additionnelles vont engendrer d’importantes pertes annuelles tant sur nos fermes que dans nos usines. » À son avis, les quotas additionnels accordés à l’Europe devront être distribués aux entreprises qui possèdent déjà de tels quotas, qui subissent les contrecoups de cette entente et qui détiennent un savoir-faire dans la commercialisation des fromages européens.

Agropur a transformé 3,3 milliards de litres de lait en 2013, dont plus de 2 milliards au Canada. La coopérative réalise désormais 29 % de ses ventes aux États-Unis et c’est d’abord dans cette direction que la croissance s’avère la plus prometteuse.

Selon le chef de la direction, Robert Coallier, les volumes de ventes de produits de marque iÖGO, dans laquelle 100 M$ ont été investis, dépassent les projections. Cela dit, la quote-part d’Agropur dans la coentreprise Aliments Ultima s’est soldée par une perte de 10,2 M$ en 2013. Si bien qu’Agropur s’est donné comme objectif d’obtenir 20 % du marché canadien du yogourt d’ici 5 ans. Un énorme défi quand on considère que iÖGO occupe 10 % du marché canadien et 14 % du marché québécois. « Nous visons la rentabilité ou un équilibre en 2015 », a précisé le chef de la direction, en conférence de presse.

L’assemblée a aussi appris que le siège social qu’Agropur a décidé de construire en bordure de l’autoroute 30 va coûter environ 85 M$ à terme.