Jean-Christophe perd ses moyens devant Audrey. C’est peut-être le début d’une belle histoire.

Jean-Christophe perd ses moyens devant Audrey. C’est peut-être le début d’une belle histoire.

Quand l’étincelle se transforme en « boule de feu »

C’était jour de visite chez les filles pour nos cinq agriculteurs favoris lors du plus récent épisode de L’Amour est dans le pré. Si l’intensité des sentiments s’accentue chez certains, d’autres n’en ont pas fait assez pour chambouler l’ordre établi.

Avant toute chose, il faut qu’on parle de William et de Magalie. Vous savez cette candidate qui est le choix no 1 du producteur et qui se remet un peu trop en question? Sa période de réflexion d’un mois et demi a semblé avoir porté ses fruits. Dès le départ, elle a signifié à William qu’elle avait toujours un intérêt pour lui. Ils ont passé une belle journée. Elle l’a présenté à ses parents, mais lorsqu’il a essayé de l’embrasser en fin de soirée, elle y a consenti… puis a reculé. Un beau petit malaise et maintenant, c’est William qui doute. Aïe! Aïe! Aïe! Quand ça ne veut pas fonctionner…

La journée s’est quelque peu terminée en queue de poisson pour Magalie et William après une tentative de baiser un peu ratée de la part du producteur.

La journée s’est quelque peu terminée en queue de poisson pour Magalie et William après une tentative de baiser un peu ratée de la part du producteur.

Je disais donc que certains n’en ont pas fait assez pour brouiller les cartes. C’est le cas de Chanel, qui a reçu la visite de Simon chez elle. Une belle journée, mais sans rapprochements entre les deux. Ici, il aurait fallu jouer le tout pour le tout. Désormais, la porte sera grande ouverte pour Alexandra. Mention honorable à Simon pour sa réponse lorsque questionné par la famille de Chanel à savoir si c’était agréable d’avoir trois filles à la maison. « C’est pas un conte de fées! » Effectivement, on se rappelle bien de la gestion de crise qu’a engendrée son baiser avec Alexandra.

Est-ce agréable d’avoir trois belles filles à la maison en même temps? « C’est pas un conte de fées », selon Simon.

Est-ce agréable d’avoir trois belles filles à la maison en même temps? « C’est pas un conte de fées », selon Simon.

De son côté, Marco rendait visite à Valérie à Sherbrooke, et là non plus, ça n’a pas levé. En fait, Marco a déjà fait son choix depuis un certain temps, on le sait tous. Alors, j’ignore ce que Valérie aurait bien pu faire pour le séduire. Autant durant la promenade avec le chien que pendant l’activité « faisons des saucisses et des jeux de mots à double sens », Marco gardait ses distances et évitait les sujets trop personnels.

Marco a gardé ses distances avec Valérie tout au long de la journée.

Marco a gardé ses distances avec Valérie tout au long de la journée.

Si les choix sont clairs pour Marco et Simon, Maxime, lui, aura toute une décision à prendre dans les prochaines semaines. Sa journée avec Audrey s’est très bien déroulée. Il y a eu le golf, la sortie aux pommes et le souper en famille, le tout parsemé d’accolades et de baisers. C’est bel et bien de l’amour qu’ils éprouvent l’un pour l’autre. Audrey regarde même déjà les offres d’emploi en Abitibi. C’est bien, mais Maxime doit bientôt visiter Mireille. Elle a un petit retard à combler, mais c’est encore jouable. Si seulement Maxime pouvait les emmener toutes les deux en voyage. On aurait tout un show!

Maxime a marqué bien des points quand il s’est gentiment amusé à dessiner avec le petit qui lui avait demandé de l’aide.

Maxime a marqué bien des points quand il s’est gentiment amusé à dessiner avec le petit qui lui avait demandé de l’aide.

Comme je l’ai déjà dit, j’aime beaucoup Jean-Christophe. Il est parfait. Sa répartie, son humour, sa simplicité… Je lui souhaite de tout cœur que cette petite étincelle d’amour avec Audrey se transforme en « boule de feu », selon les dires du producteur. Il est tellement sur un nuage qu’il en perd ses moyens. Toute la journée, il a cherché le bon moment pour embrasser la candidate et, finalement, c’est elle qui a pris les devants, au bar, en fin de soirée. « Là, t’aurais-tu le goût que ça se passe? » a demandé Audrey avant d’embrasser un Jean-Christophe déstabilisé, sous les applaudissements des amies de la belle Sherbrookoise. C’est beau, l’amour!

Deuxième journée de visite la semaine prochaine. J’ai bien hâte de voir comment Mireille va se débrouiller et si Stéphanie saura séduire William. Aurons-nous droit à des surprises?