fbpx
Gabriel, candidat de la saison 5, a profité des retrouvailles pour demander sa douce Clara en mariage.

Gabriel, candidat de la saison 5, a profité des retrouvailles pour demander sa douce Clara en mariage.

Le rideau tombe sur une demande en mariage

On aura eu droit à de belles retrouvailles lors du dernier épisode de L’amour est dans le pré! Gabriel, candidat de la saison 5, a profité de l’occasion pour demander la main de sa douce Clara, qui a dit oui. « Ben voyons donc! » a répété la future mariée une bonne cinquantaine de fois. 

J’espère qu’Isabelle n’était pas trop jalouse, mais je présume que son tour viendra assez rapidement. À moins que je me trompe, il me semble aussi que c’était la première fois de la saison 2019 que Deven n’embrassait personne.  

La belle grande famille de L’amour est dans le pré était réunie au Manoir du lac William pour clore cette septième saison.

La belle grande famille de L’amour est dans le pré était réunie au Manoir du lac William pour clore cette septième saison.

Ce qui est merveilleux de l’épisode retrouvailles, c’est de revoir les couples des années précédentes qui forment une grande famille. Ils sont toujours autant en amour et ont de plus en plus d’enfants. Au cours de l’année 2018, cinq naissances et trois mariages se sont ajoutés chez les anciens candidats.

Maxime et Krystel (saison 1) ont accueilli leur quatrième enfant. Jérôme et Jessyca (saison 2), nouvellement mariés, en ont également quatre, à raison d’un bébé par année. Jennifer et Ludovic V. (saison 3) en ont trois, en plus d’avoir convolé en justes noces. Ludovic arborait d’ailleurs son fameux chapeau de cowboy. Je me demande même si j’ai déjà vu le dessus de sa tête…

Ludovic J. et Fidjie (saison 3) ont eux aussi eu un garçon, le petit Léon. Luc et Mélissa (saison 3) ont maintenant une troisième fille. Il y avait tellement d’enfants que j’en ai perdu le compte! Chloe et Olivier (saison 5) se sont mariés l’été dernier et commencent à envisager la venue de la cigogne.

Comme c’est ma dernière chronique de la saison, je conclus en saluant un fidèle lecteur, un modèle de 1940, qui m’a fait parvenir une merveilleuse lettre d’appréciation tapée à la dactylo (la virgule en rouge vous a trahi). Puisqu’il n’y avait pas d’adresse de retour, le voilà remercié et je vous dis à tous : à l’année prochaine!