Crédit photo : Shutterstock.com

Crédit photo : Shutterstock.com

Et si, pour Noël, on s’offrait du temps en cadeau?

Noël arrive toujours trop vite. On manque de temps pour choisir les cadeaux. On ne sait pas nécessairement quoi donner aux enfants ni à notre belle-mère, et on cherche l’idée parfaite pour notre conjoint. On n’a plus le temps d’emballer les présents. On les offre rapidement, parfois pour s’en débarrasser. Les vacances de Noël sont souvent loin d’être reposantes, à courir d’un party à l’autre, à visiter les deux familles, tout ça en faisant les trains. Et si, cette année, on s’offrait du temps?

Du temps de qualité avec nos proches pour jaser, faire des activités avec les enfants, cuisiner avec plaisir, ne pas paniquer à l’idée de recevoir toute la famille, et appeler une personne qu’on voit rarement simplement pour lui dire : « Joyeux Noël! Tu me manques. » Pourquoi ne pas prendre le temps d’être avec ceux qu’on aime plutôt que de s’astreindre à aller voir ceux qui ne nous apprécient pas?

Du temps pour soi, pour se gâter, souffler, se reposer, rester en pyjama, dormir en après-midi, regarder des films, écouter de la musique, skier ou être dehors sans se soucier du souper à faire. Pourquoi ne pas arrêter de courir après le temps et simplement prendre le temps de vivre?

Du temps pour être imparfait, se permettre de manger des cochonneries sans se demander si c’est bon pour la santé, si c’est trop sucré, trop gras ou trop calorique. 

Du temps pour être bien avec ses animaux, parce qu’on a envie d’aller à l’étable sans se sentir pressé par les 18 veaux à faire boire et le party qui nous attend. Pourquoi ne pas prendre le temps d’être calme avec eux et de faire ses petites affaires sans se dépêcher?

Du temps en amoureux, parce que c’est ce qui est souvent oublié ou mis de côté quand tout va vite. Pourquoi ne pas prendre le temps de se rappeler qu’on s’aime, qu’on est bien ensemble, qu’on aime être nous?

Du temps pour se souvenir, parler du passé, revivre les traditions, réaliser la chance qu’on a d’être sur la terre familiale, de vivre de la nature, de profiter des saisons et d’avoir le temps de les voir passer. Du temps pour penser à l’oncle taquin qui se déguisait en père Noël pour amuser les enfants, et à cette magie que lui seul pouvait recréer le 24 décembre au soir. Du temps pour se remémorer le grand-père qui, chaque année, donnait la bénédiction aux membres de la famille, cette tradition si importante pour nous. 

Et si on laissait tomber le matériel et ce qui est commercial pour revenir aux traditions et à la magie de Noël? Et si, pour une fois, on oubliait que nous sommes des adultes qui ont plein de responsabilités et qu’on ouvrait notre cœur d’enfant? Cette année, je vous souhaite du temps pour parler avec votre cœur, apprécier l’autre et aimer le métier que vous faites. Je pense à ceux qui nous ont quittés au cours des derniers mois et je serre fort dans mes bras ceux qui passeront le premier Noël sans eux.
Pour ceux qui sont seuls à cause de mille et une raisons, je vous souhaite d’être heureux, de parvenir à régler les conflits et de trouver le courage de pardonner.

Je nous souhaite un joyeux Noël agricole!