fbpx
La cinquième vague de COVID-19 affecte physiquement et psychologiquement les équipes de vétérinaires. Photo : Émélie Rivard-Boudreau/Archives TCN

La cinquième vague de COVID-19, due au variant Omicron, fragilise une fois de plus l’offre de services vétérinaires. Si, pour les grands animaux, la situation semble sous contrôle, l’Ordre des médecins vétérinaires du Québec (OMVQ) entrevoit toutefois de possibles bris de services et demande aux propriétaires d’animaux d’être conciliants envers leur vétérinaire.

...
Lire plus