Ghislain Pion, coprésident du PESCA, et Johanne Van Rossum, coprésidente du PESCA. Crédit : Gracieuseté PESCA

Alors que les enjeux liés aux pesticides, aux transferts de ferme et à la gestion des entreprises ne manquent pas, le nouveau Pôle d’expertise en services-conseils agricoles (PESCA) demande à Québec et à Ottawa d’augmenter de 7 M$ leur contribution annuelle.

Ceux-ci injectent actuellement environ 20 M$ par an dans le Programme des services-conseils (PSC), qui vient à échéance le...
Lire plus