Marc Grau inspecte une cuve. Crédit photo: Charles Prémont
« Dans ce métier, il faut faire les choses sérieusement, sans trop se prendre au sérieux. » C’est ainsi que Marc Grau, maître de chai au Vignoble de l’Orpailleur, décrit l’essence de son travail.Arrivé au Québec en 1991, Marc Grau n’a rien perdu de son accent du sud de la France. Mais sa fierté, il la trouve dans le terroir d’ici. « J’ai rencontré Charles-Henri de...
Lire plus
<12>