Un plan d’affaires, c’est bien, mais être accompagné pendant la réalisation d’un projet, c’est souvent utile. Crédit photo : Archives/TCN

Un plan d’affaires, c’est bien, mais être accompagné pendant la réalisation d’un projet, c’est souvent utile. Crédit photo : Archives/TCN

Accompagnement et suivi : à quoi ça sert?

L’année dernière, vous avez fait appel à un conseiller en gestion pour élaborer un plan d’affaires relativement à un projet d’agrandissement de l’étable laitière. Ce consultant vous a proposé un plan d’action afin d’établir un échéancier pour chaque étape du projet et de déterminer les aspects financiers liés à sa réalisation.

Dans les six derniers mois, vous avez procédé à la demande de soumissions et les montants obtenus s’avèrent nettement supérieurs à ceux que vous aviez estimés lors de la préparation du plan d’affaires. La capacité de remboursement établie vous laisse peu de marge de manoeuvre puisque vous espériez avoir une amélioration de près de 500 litres de lait par vache à partir de juin 2015, ce qui n’a pas été atteint. Le projet d’agrandissement doit débuter prochainement, vous devez effectuer la demande des permis et vous vous posez des questions sur différents aspects.

Pour diverses raisons, le financement prévu sera possible seulement à la fin de l’année 2015, ce qui vous oblige à demander une marge de crédit pour les coûts liés à l’agrandissement. Vous avez des doutes sur les performances techniques des vaches et votre meilleur employé de l’étable vous annonce qu’il quittera ses fonctions pour relever d’autres défis d’ici 2 mois. Le plan d’action qui avait été établi au départ doit être réévalué. Il s’avère donc important d’en faire un suivi afin de réviser et de modifier les éléments problématiques.

C’est ce que l’on appelle l’accompagnement et le suivi, dont le but est de s’assurer que les ajustements apportés au plan d’action initial respectent les objectifs du producteur tout en favorisant la pérennité de l’entreprise. La plupart du temps, c’est le conseiller qui a effectué le plan d’affaires qui vous accompagnera lors de la réalisation de votre projet. Environ huit mois après le dépôt du plan d’affaires, cette personne pourra s’occuper, avec vous, du problème des coûts de l’agrandissement ainsi que de l’analyse de la capacité de remboursement.

Il vous faudra également revoir les modalités de déboursement du prêt autorisé avec votre conseiller en financement. Finalement, pour avoir une vision globale du problème de retard dans la hausse de la production laitière, une rencontre en collaboration interprofessionnelle pourrait être organisée.

Les conseillers en gestion assurent des services-conseils d’accompagnement et de suivi qui peuvent être admissibles à une aide financière par l’entremise du réseau Agriconseils de votre région. Renseignez-vous en composant sans frais le 1 866 680-1858.

 

Pierre Desrosiers, Directeur – Réseau Agriconseils Montérégie-Ouest