L’humoriste Christian Vanasse rigole bien dans son milieu rural. « Il y a plein d’avantages à vivre dans une petite place comme Saint-Jude. Par exemple, quand tu loues un film 3x, la caissière te dit : “Tu l’as déjà vu celui-là, Christian, choisis-en un autre!” » Photo: Martin Ménard

L’humoriste Christian Vanasse rigole bien dans son milieu rural. « Il y a plein d’avantages à vivre dans une petite place comme Saint-Jude. Par exemple, quand tu loues un film 3x, la caissière te dit : “Tu l’as déjà vu celui-là, Christian, choisis-en un autre!” » Photo: Martin Ménard

L’humoriste Christian Vanasse se confie

Saint-Jude — « Ma blonde avait eu vent d’une maison à vendre à la campagne, et quand j’ai vu le paysage, c’était tellement beau que je me suis dit qu’il faudrait que la maison soit vraiment “à ch…” pour qu’on ne l’achète pas! » lance l’auteur et humoriste Christian Vanasse, à propos de son arrivée à Saint-Jude, au nord de Saint-Hyacinthe.

Christian Vanasse et sa conjointe Véronique Côté ont choisi la campagne il y a 10 ans comme milieu de vie pour leurs fils. Et ils adorent! Photo: Martin Ménard

Christian Vanasse et sa conjointe Véronique Côté ont choisi la campagne il y a 10 ans comme milieu de vie pour leurs fils. Et ils adorent! Photo: Martin Ménard

Le membre du groupe Les Zapartistes a vite compris que sa vie de Montréalais n’allait plus être la même dans le rang Salvail Nord… « Premièrement, à la campagne, tu mets tes beaux principes écolos de côté. Oublie le Bixi et le transport en commun; il te faut deux chars! » fait-il remarquer.

Autre élément distinctif : la notion du temps. « En ville, l’horaire de tout le monde est régi à la minute près sur leur iPhone. En campagne, même si tu t’entends avec ton voisin pour qu’il vienne livrer ton bois de chauffage le samedi matin, ça se peut très bien qu’il ne vienne pas et qu’il débarque plutôt un mercredi soir ou quand “ça sera le temps”», relate-t-il en rigolant.  

Aussitôt déménagé, Christian Vanasse a eu le réflexe de tester sa connexion Internet. « Surprise! Ici, la haute vitesse, ce n’est pas pour Internet, c’est pour les Honda Civic des jeunes qui viennent faire “de la drift” dans mon rang, la nuit », ironise-t-il.

Sa vie campagnarde lui a même inspiré le personnage d’un agriculteur qui a fait rire les salles en disant : « En campagne, on n’est pas racistes. Au contraire, on accueille un grand nombre d’immigrants. Et on sait comment les intégrer : on les met à quatre pattes dans les champs pis on les fait travailler! »

Monsieur le conseiller

L’humoriste prend tout de même sa vie rurale au sérieux. À peine est-il élu conseiller municipal qu’il doit épauler sa communauté au cours de deux épisodes troublants. À deux maisons voisines de chez lui, une famille de quatre personnes périt lorsque leur demeure est ensevelie par un glissement de terrain. La population est sous le choc et s’inquiète. Ensuite arrive un promoteur qui commence la prospection gazière par fracturation hydraulique. « Des gars de l’Alberta que personne ne connaissait sont débarqués ici pour faire des tests de dynamitage. La communauté était à fleur de peau et ç’a donné lieu à une mobilisation sans précédent. J’étais tellement fier du monde rural : on s’est levés et on a repoussé une industrie hyper puissante », se remémore-t-il.   

Vous pourrez voir Christian Vanasse un peu partout au Québec dans son nouveau spectacle solo.