Photo gracieuseté du Savannah College of Art and Design.

Photo gracieuseté du Savannah College of Art and Design.

Un drone abeille pollinisateur

Une étudiante de 24 ans du Savannah College of Art and Design en Géorgie aux États-Unis, Anna Haldewang, a mis au point un petit drone dont la fonction s’apparente grandement au rôle de pollinisateur joué par les abeilles.

Le projet n’en est qu’à ses premiers bourdonnements, et Mme Haldewang travaille encore à perfectionner le prototype, mais le Plan Bee (c’est son nom) agit de la même façon qu’une abeille, c’est-à-dire qu’il transporte le pollen d’une fleur à l’autre.

Conçu avec des matériaux légers pour faciliter ses déplacements, le drone s’apparente à une fleur et possède six sections avec de minuscules trous, capables d’absorber, de stocker et d’expulser le pollen des fleurs, soit les étapes nécessaires à la pollinisation.

Mme Haldewang a eu l’idée de créer ce drone lors d’un cours en design, après qu’un professeur eut lancé le défi de créer un objet capable de stimuler la croissance des plantes.

C’est en faisant des recherches que l’étudiante a été frappée par l’importance des abeilles dans l’écosystème terrestre. « Je n’avais aucune idée du danger qui guettait les colonies d’abeilles ni du fait qu’elles disparaissaient. » Conséquemment, elle a voulu créer un produit qui aiderait à sensibiliser la population au rôle des abeilles dans la chaîne alimentaire.

Anna Haldewang espère être en mesure de lancer le produit sur le marché d’ici deux ans.