Une oasis de découvertes

Tel que publié dans Montérégie

MONTÉRÉGIE — Le Domaine La Branche est une érablière connue pour son hospitalité.

L’entreprise fera maintenant découvrir ses terres, son éolienne et ses boissons alcoolisées à base d’érable, de pommes et de raisins. Louis DesGroseilliers, qui prend la relève avec ses frères, évoque les projets de l’exploitation avec amabilité et dynamisme.

Le Domaine La Branche constitue une oasis d’arbres au cœur de la plaine cultivée et traversée d’éoliennes. L’entreprise familiale ouvre les portes de sa cabane à sucre depuis 56 ans et produit des fruits et des légumes depuis plusieurs générations. Quand Marcel DesGroseilliers et son épouse Marie-France Lohé ont pris la relève, ils ont amélioré le volet restauration et élargi l’offre de fruits et de légumes, que l’on trouve aujourd’hui dans les grandes chaînes.

Toute la famille met la main à la pâte. « Avec six enfants, pendant le temps des sucres, si vous ne rencontrez pas un DesGroseilliers, vous n’êtes pas au Domaine La Branche! », dit Louis. Son père Marcel accueille les gens avec de la tire sur la neige. Les cinq frères, Ghislain, François, Denis, Michel et Louis se séparent la réception, la boutique, le bar et le service à la table, et leur sœur Liliane aide aux cuisines, sous la gouverne de Marie-France, la mère de la famille. Celle-ci veille aussi à l’administration et aux ressources humaines. « Mon père jette un œil à tout ça et, bien que la relève se trouve en vitesse de croisière, il est là tous les jours pour nous conseiller », dit Louis.

Alcools et agrotourisme

C’est Marcel DesGroseilliers qui, fabriquant du cidre par plaisir, a initié Louis à ce domaine. En 2008, alors qu’il suivait son cours de gestion et exploitation d’entreprise agricole (GEEA), Louis rencontre, avec son père, des œnologues français venus assister à une conférence sur la fabrication du vin aux Journées horticoles de Saint-Rémi. « Notre cidre les a impressionnés et ils nous ont offert leurs conseils pour aller plus loin », relate Louis.

Ce dernier a suivi plusieurs formations sur la production d’alcool et de ses trois matières premières, consulté de nombreux ouvrages et rencontré, avec son père, pratiquement tous les producteurs d’alcools de raisins et d’érable du Québec. Pour réussir, insiste-t-il, « il faut être incollable sur le champ, la vinification et la vente ».

En 2009, outre un nouvel hectare de pommiers comprenant des cultivars tolérant à la tavelure, Louis, son père et ses frères plantent un hectare de vignes du cépage Frontenac. « Dans le vignoble, nous sommes aidés par un agronome spécialisé en viticulture et dans le chai, par un œnologue. » Les recherches aboutissent à la création d’alcools uniques, le permis de vente d’alcool étant délivré en 2011. « Nous sommes satisfaits de nos alcools de pommes et de raisin, mais ceux d’érable nous rendent particulièrement fiers », explique le jeune vigneron. Depuis cette année, le Domaine La Branche offre des dégustations de la cuvée 2012 de vin rouge et de vin blanc, des cidres 2012 en version « tranquille », « pétillant », « de glace » et « de feu », ainsi que le Vin d’érable et le Liquoreux d’érable, cuvée 2013.

Le Domaine La Branche vend également des tartes et des confitures aux petits fruits cultivés sur place, et des produits à base d’érable – beurre, tire, gelée… L’agrotourisme se développe : exploration de l’érablière, du verger, du vignoble et de la miniferme, aménagement d’un complexe de jeux pour les enfants. On visite même l’éolienne qui déploie ses pales sur les terres de l’érablière, un projet en partenariat avec le promoteur du parc éolien. « Nous voulons informer les gens sur cette source d’énergie non polluante, décrit Maxime Dillinger, délégué commercial et chargé de communication au Domaine La Branche. Et nous offrirons des mets style bistro… à apprécier avec une bonne coupe de cidre! »

Louis DesGroseilliers
Propriétaire et vigneron

Domaine La Branche
565, rang Saint-Simon
Saint-Isidore-de-La-Prairie (Québec) J0L 2A0
Tél. : 450 454-2045
www.labranche.ca