Michel Carrier, doyen de la Faculté de médecine vétérinaire de l'UdM. Crédit photo : Archives TCN.

Michel Carrier, doyen de la Faculté de médecine vétérinaire de l'UdM. Crédit photo : Archives TCN.

Des millions contre les maladies infectieuses

Ottawa et Québec accordent plus de 11 M$ à la création du Centre intégré des maladies infectieuses animales (CIMIA), rattaché à la Faculté de médecine vétérinaire (FMV) de l’Université de Montréal.

La Faculté utilisera ces fonds afin de réhabiliter des espaces de travail vacants et des laboratoires désaffectés. Elle regroupera du même coup ces espaces de recherche sous l’égide du Centre intégré des maladies infectieuses animales (CIMIA). Cette nouvelle entité se veut une « plateforme qui nous permet de mettre ensemble différentes activités de recherche axées sur le volet des maladies infectieuses animales », indique le doyen de la FMV, le Dr Michel Carrier.

Le Groupe de recherche sur les maladies infectieuses en production animale (GREMIP), qui profitera du Centre, tente notamment de caractériser les virus de la diarrhée épidémique porcine (DEP) et du syndrome reproducteur et respiratoire porcin (SRRP), explique le vice-doyen à la recherche, le Dr Sylvain Quessy. Ces travaux visent à développer de nouveaux vaccins. Des scientifiques qui travailleront au CIMIA s’affairent aussi à trouver des solutions de rechange aux antibiotiques.