Les Gagnon ont immobilisé leurs tracteurs autour d’une croix; il faut prendre tous les moyens pour faire venir le beau temps. Crédit Photo : Maxime Gagnon

Les Gagnon ont immobilisé leurs tracteurs autour d’une croix; il faut prendre tous les moyens pour faire venir le beau temps. Crédit Photo : Maxime Gagnon

Leurs huit tracteurs autour d’une croix pour avoir du beau temps

La famille Gagnon cultive 1 400 hectares, mais pratiquement rien n’est encore semé à cause de la météo pluvieuse. Les propriétaires ont décidé d’immobiliser leurs tracteurs autour d’une croix afin de faire venir le beau temps.

Celle-ci a été érigée sur l’une de leurs terres de Saint-Prosper-de-Champlain, en Mauricie, à la mémoire d’un membre de la famille qui était missionnaire. « Il y a deux ans, nous avions subi une sécheresse et mon père avait déposé une bouteille d’eau au pied de la croix pour attirer la pluie. Quelques jours plus tard, il pleuvait. Alors cette année, avec le retard qu’on connaît, mon père nous a dit de laisser les tracteurs autour de la croix, en espérant que le soleil s’installe pour de bon », raconte avec humour Maxime Gagnon. Souhaitons que les voix divines contredisent les météorologues qui annoncent de la pluie durant les cinq prochains jours en Mauricie.

Chose certaine, ces prévisions tracassent les propriétaires de la Ferme Jean-Pierre Gagnon. « Nous avons profité des derniers jours pour semer notre maïs le plus tardif. C’est au moins ça de fait. Mais on est loin d’avoir terminé le reste », explique Maxime. L’entreprise n’a pas changé ses plans. Elle compte encore semer de l’orge et de l’avoine. Le représentant des Gagnon affirme qu’il n’échangera pas leurs semences pour des cultivars de maïs comportant moins d’unités thermiques avant le 26 mai.