Les joies de l’hiver

Êtes-vous prêt pour l’hiver? Nous vous imaginons déjà en train de nous répondre que vous n’avez pas encore tout terminé ce que vous aviez prévu faire avant l’arrivée des températures hivernales.

Surtout que cette année, il n’y a pas eu de transition, puisque nous sommes passés de l’été à l’hiver en l’espace d’une semaine. Il n’y a pas si longtemps, nous entendions les dernières batteuses récolter le maïs. Nous pouvions même sentir les odeurs en nous promenant dans les rangs. Vous vous dépêchez maintenant de finir le rangement de la machinerie, de terminer la coupe du bois de chauffage, de préparer la souffleuse et d’installer les balises de déneigement avant que la neige n’envahisse votre propriété.

À coeur ouvertNous savons tous que ce passage à l’hiver amène son lot d’inconvénients. Les « joies de l’hiver », comme disent les Têtes à claques, nous les connaissons : véhicules enlisés dans la neige, pare-brise à dégivrer, routes glissantes, poudrerie, etc. Rien d’agréable non plus à mettre le nez dehors à -30 °C, à monter dans un silo frigorifié un dimanche matin ou à constater en arrivant à l’étable que l’eau est gelée! Vous avez tout de même un avantage que tout le monde aimerait avoir : vous n’avez pas trop à circuler sur les routes en hiver. Votre boulot est tout près de la maison et ça prend une « méchante » tempête pour que vous ne puissiez vous y rendre.

Le temps de « faire du social »

Cependant, l’arrivée de la neige et du froid n’a pas que des aspects négatifs. L’hiver permet de prendre un peu de recul, de planifier la prochaine saison, les projets, les travaux, les semences, etc. On en profite également pour participer à des réunions ou aller faire différentes formations. Celles-ci permettent de partager nos expériences, d’échanger sur nos pratiques, de ne pas juste « subir » les changements, de « faire du social », de prendre une pause de la ferme, etc. Il ne faut surtout pas banaliser ces rencontres. Elles sont importantes pour vous, de même que pour votre entreprise.

Il faut aussi prendre exemple sur la nature. Les animaux qui hibernent voient leurs fonctions physiologiques ralentir. Même le soleil a de petites journées l’hiver; il part se coucher à 16 h. L’hiver permet un temps de ralentissement des activités agricoles. Vous pouvez souffler un peu plus. Un producteur nous racontait dernièrement qu’il allait pouvoir faire des « p’tites semaines de 50 heures ».

Vous pouvez prendre le temps de faire une sieste après le déjeuner. Vous pouvez vous autoriser à vous étendre sur le divan et à regarder distraitement la télévision. Vous pouvez récupérer, sans éprouver de culpabilité, les heures non dormies au cours de la saison estivale. Vous pouvez passer plus de temps avec les enfants. Vous pouvez pratiquer des sports comme le hockey, le patin, le ski et la fameuse motoneige. Tout cela permet de prendre un répit. L’hiver nous oblige à nous dire : « C’EST ASSEZ! Je peux enfin penser un peu plus à moi pendant un moment. »

Certains ont perdu du poids pendant les travaux aux champs; ils peuvent maintenant faire de nouvelles réserves. Parlant de réserves, profitez-en aussi pour penser à votre douce moitié, qui a peut-être été un petit peu négligée et qui serait bien heureuse d’avoir quelques jours de vacances avec vous. Cela l’aidera à être plus conciliante l’été prochain lorsque la ferme prendra tout votre temps…