Les producteurs et productrices se séparent moins que les couples appartenant aux autres catégories socioprofessionnelles. Des études menées en France démontrent que ce n’est pas tant grâce aux valeurs plus traditionnelles qu’en raison des coûts élevés associés aux ruptures que les agriculteurs et agricultrices rompent moins souvent leur union.

Ce n’est pas une explication très...
Lire plus